CHSCT Point Covid suite aux déclarations d’Emmanuel Macron

Un CHSCT spécial COVID s’est tenu ce jeudi 1er avril. La FSU est intervenue sur de nombreux points suites aux annonces gouvernementales.

Les questions posées par les représentants de la FSU04 ont essentiellement tourné autour des questions organisationnelles pour la semaine à venir.

- Quels sont les personnels prioritaires concernés par l’accueil la semaine prochaine ?
- Organisation de la restauration scolaire ?
- Quel protocole applicable ? Est-celui en vigueur actuellement dans les 19 départements “vigilance renforcée” : 1 cas = 1 fermeture ?
- Qu’en est-il des contrats des AED-covid et des médiateurs COVID ? (payés ou non pendant les vacances ? prolongation des contrats ?)
- Quid de l’attestation de déplacement pour les personnels volontaires pour l’accueil des enfants de famille prioritaire ?
- Quid des gardes d’enfants scolarisés en collège pour les enseignants du premier degré, la semaine du 26 avril ?
- Conditions de rentrée du 26 avril ? Nouveau protocole ?
- Calendrier vaccinal des enseignants ? ………

Sur toutes ces questions, aucun élément solide et certain n’a pu être apporté car, à 15h45 ce jeudi après midi, la DSDEN n’a pas encore reçu de directives claires de la part du ministère.

Seules informations à peu près certaines :
- L’accueil des élèves porteurs de handicap concerne uniquement les établissements médico-sociaux.
- L’accueil des enfants de familles prioritaires dans les écoles se fera seulement la semaine du 6 au 9 avril. L’accueil pendant les vacances sera assuré par les collectivités territoriales.

La FSU04 a vivement pointé le manque total de sérieux du Ministère. L’impréparation totale à une situation annoncée et prévisible qui met l’ensemble de la communauté éducative en tension et en difficulté. Le constat est fait que l’administration départementale n’a quasi aucune réponse à apporter et ne peut que faire des interprétations et des supputations sur les modalités à mettre en place. Elle se retrouve entre le marteau et l’enclume face à l’indignation des représentants du personnel et l’absence de directives ministérielles. L’ensemble des organisations syndicales a alerté sur les risques de situations conflictuelles entre les équipes éducatives et les usagers. Aucune réponse tangible à apporter aux parents d’élèves, fortement sollicités eux aussi par les annonces qualifiées de « soudaines » (SIC). C’est inadmissible

………

Informations concernant la situation dans notre département

- le taux d’incidence est actuellement de 434, soit le double de ce qu’il était il y a 15 jours.

- Situation dans les établissements du département du mercredi 24 mars au mercredi 31 mars 16h

-  3 structures concernées par une fermeture
- La Luquèce maternelle à Manosque le 26/03
- L’école élémentaire de Seyne les Alpes du 26 au 31 mars
- Le lycée Beau De Rochas les 25 et 26 mars.

-  6 fermetures de classes

- 2 classes à la maternelle de Pierrevert
- 1 classe maternelle à l’école primaire du Pigeonnier à Digne
- 1 classe à l’école maternelle de Villeneuve du 30 mars au 2 avril
- 1 classe au lycée David Neel du 26 au 29 mars
- 1 classe au lycée des Iscles à Manosque du 30 mars au 2 avril.

Cas covid confirmés :

- 71 cas élèves (45 la semaine précédente)
- 29 cas enseignants (15 la semaine précédente)

29 classes non remplacées

650 tests salivaires ont été effectués la semaine précédente sur 5 établissements , 5 se sont révélés positifs. 136 tests antigéniques sur 1 établissement, 1 résultat positif. le 30 mars 360 tests ont été réalisés sur 3 écoles. Suite aux remontées des représentants de la FSU l’administration s’est engagée à mettre en place un « kit » à destination des directeurs.trices afin de les aider dans l’organisation des tests ( indication sur les besoins matériels, mots à destination des parents en version modifiable)